Budget spécial d'urgence-pandémie

 La COVID-19 est difficile pour vos finances?

Sachez que vous n’êtes pas seul(e) à vivre avec un budget serré et à devoir réviser vos priorités financières. La bonne chose à faire, pour qui que ce soit qui se retrouve avec un revenu à la baisse, est d’établir un budget d’urgence, c’est-à-dire d’ identifier ses sources de revenus et ensuite, lister les dépenses essentielles à effectuer, en fonction de ces revenus.

Mais quoi payer en premier? De quelle façon procéder? Jamais vraiment fait de budget? Où donner de la tête pour les prochains mois que durera la pandémie?

Rappelez-vous d’abord que certains créanciers et services acceptent de modifier vos obligations en raison de la baisse de revenu occasionnés par la COVID-19.

De plus, Hydro-Québec n’effectuera pas de coupure de service durant la période de pandémie et il est possible de négocier des reports de paiements d’hypothèque, de taxes, de remboursements d’emprunts.

Donc, si vous rendez compte qu’en établissant votre budget d’urgence-pandémie vous n’arriverez pas à tout payer, n’hésitez pas à communiquer avec vos fournisseurs de services publics, de télécommunications, votre institution financière, votre propriétaire et vos créanciers pour expliquer votre situation.

À quoi sert un budget d’urgence?

Idéalement, un budget d’urgence ne doit être établi que pour quelques mois, le temps de traverser une situation momentanée afin de s’assurer de combler nos besoins essentiels.

Pourquoi seulement quelques mois?

Le budget d’urgence est mis en place pour faire face à une situation de crise financière temporaire. Il ne permet que d’assurer nos besoins vitaux (se loger, se nourrir, se soigner…) et ceux nécessaires à notre fonctionnement normal (se déplacer pour aller au travail et dans les commerces essentiels, communiquer et se tenir au courant de l’actualité…).

Trop drastique pour s’étaler sur une longue période, l’être humain ayant besoin de plaisir pour sa santé psychique, le budget d’urgence permet cependant de vivre à peu près normalement, un certain temps. Les dépenses en vêtements, en loisirs, en voyages, en restaurant, en sorties, sont souvent absentes du budget d’urgence. Quoique, si vous avez assez d’argent, quelques dollars dans de petits plaisirs vous permettront de traverser cette période avec le sourire. Rappelons que la marche, même durant quelques minutes, est encore possible et gratuite! Elle apporte de nombreux bienfaits à notre âme et à notre corps. Profitons-en, en ce printemps!

Quelles sont les dépenses à intégrer dans mon budget d’urgence-pandémie?

  • Loyer, hypothèque et taxes (si ces dépenses n’ont pu être reportées)
  • Électricité
  • Assurances
  • Télécommunications
  • Transport essentiel, plaques et permis
  • Épicerie
  • Prescriptions
  • Soins d’hygiène et médicaments essentiels non prescrits
  • Tabac/ alcool ou autre si vous souffrez de dépendance
  • Soins et nourriture à votre animal de compagnie
  • Frais bancaires
  • Emprunts qui n’auront pas pu être reportés

Prenez note que les consultations budgétaires et les rencontres de groupes sont suspendues pour une période indéterminée car ces activités nécessitent une proximité physique incompatible avec les recommandations de la Direction de la Santé publique.

Nos services d' assistance, de conseils et d' information par téléphone sont maintenus.

Vous pouvez faire vos prévisions budgétaires de façon simple en prévoyant les quatre prochaines semaines, dans la grille «Budget d'urgence-pandémie» ou de façon détaillée, semaine après semaine à l' aide de la grille «Budget d'urgence-pandémie détaillé». Dans cette dernière grille, vous pourrez aussi inscrire vos revenus et dépenses réels après à la fin de chaque semaine.

Pour toute question relative à vos finances en temps de pandémie, contactez-nous au 418-723-0744, poste 1.

TEST: Votre santé financière

Testez votre santé financière